Une commission du Parlement européen adopte le modèle abolitionniste suédois

25 Jan

Un article d’Hannah Osborne paru dans l’International Business Times du 23 janvier 2014 .

Traduction de Martin Dufresne transmise en intégralité ci-dessous :

« La commission des droits de la femme et de l’égalité des genres du Parlement européen vient d’endosser aux voix un rapport qui recommande l’adoption du « modèle nordique » de lois sur la prostitution.

Présenté par Mary Honeyball, députée travailliste de Londres, le rapport recommande à l’Union européenne d’adopter le modèle législatif suédois sur la prostitution, qui pénalise les exploiteurs des prostituées plutôt que celles-ci.

ImageLa députée anglaise Mary Honeyball. Crédit photo : Mary Honeyball

Ce modèle a récemment été endossé par le Parlement français. Piloté par la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem, ce projet de loi prévoit que toute personne ayant payé pour des rapports sexuels sera condamnée à une amende de € 1,500 (£ 1,250) pour une première infraction. En cas de récidive, l’amende serait portée à € 3000.

Quatorze des membres de cette commission du Parlement européen ont voté en faveur du modèle suédois; il y a eu deux votes contre et six abstentions.

L’adoption du rapport adresse un signal fort en ce qui concerne la position de l’Europe sur les lois relatives à la prostitution. Le rapport peut maintenant être porté devant l’ensemble du Parlement européen pour un vote, qui aura lieu à l’une des sessions plénières tenues à Strasbourg en février, probablement au cours de la semaine débutant le 24.

Image

La ministre française des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem au Parlement européen, lors du vote. Crédit photo : Reuters

Le modèle nordique s’est avéré un grand succès en Scandinavie, dont les pays connaissent généralement un niveau élevé d’égalité des sexes et reconnaissent les problèmes d’exploitation liés à l’industrie du sexe. Ces lois ont également obtenu le soutien des survivantes de la prostitution et de la traite aux fins d’exploitation sexuelle.

Commentant le vote, Mme Honeyball a déclaré: « C’est un résultat fantastique. Il constituera un élément clé d’un retournement complet de la façon dont nous considérons la prostitution partout en Europe; nous avons maintenant fait un pas de plus vers une approche qui reconnaît l’injustice fondamentale qui a lieu quand un homme achète le corps d’une femme.

« La majorité des femmes prostituées au Royaume-Uni sont des étrangères. Elles arrivent en grande majorité des pays les plus pauvres et, dans bien des cas, y sont amenées par la traite. Plutôt que de continuer à prétendre que l’achat de sexe est quelque chose qui se passe entre personnes égales et consentantes, nous devons nous pencher sur les réalités de l’industrie mondiale du sexe, souvent tissées de coercition et d’exploitation.

« Avec la France et l’Irlande où la priorité bascule pour pénaliser plutôt les acheteurs d’actes sexuels et l’Allemagne qui remet en question sa politique de laissez-faire, le vent souffle clairement dans le sens du modèle suédois. J’espère que le Parlement européen sera en mesure de faire preuve de leadership pour généraliser ce changement de cap.

« En tant que députée britannique du Parlement européen, conclut Mme Honeyball, je suis particulièrement désireuse de voir le gouvernement britannique cesser de tergiverser et adopter une position claire sur cet enjeu. »

Brendan Wynne, porte-parole de l’organisation Equality Now, a également salué le vote: «Il est essentiel que les victimes de trafic sexuel et de l’exploitation sexuelle soient écoutées au moment de recommander des politiques en matière de prostitution. »

 « Le rapport recommande l’adoption du ‘modèle nordique’, qui criminalise le proxénétisme, la tenue de maisons closes et l’achat d’actes sexuels, décriminalise les personnes qui sont dans la prostitution et leur offre des mesures de sortie et du soutien. »

Brendan Wynne, Equality Now

« Des réseaux mondiaux tels que ‘Sex Trafficking Survivors United’ insistent sur la nécessité de cibler la demande qui alimente une industrie du sexe intrinsèquement violente. C’est ce que propose le rapport de la commission FEMM créée par la députée du Parlement européen Mary Honeyball, et nous sommes entièrement d’accord. Le rapport recommande l’adoption du ‘modèle nordique’, qui criminalise le proxénétisme, la tenue de maisons closes et l’achat d’actes sexuels, décriminalise les personnes qui sont dans la prostitution et leur fournit des mesures de sortie et du soutien. »

« Cette politique s’avère déjà efficace dans les pays aux niveaux plus élevés d’égalité des sexes, comme la Suède, alors que les pays qui ont légalisé la prostitution, comme les Pays-Bas et l’Allemagne, se rendent compte qu’ils se sont trompés. » »

2 Réponses to “Une commission du Parlement européen adopte le modèle abolitionniste suédois”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Une commission du Parlement européen ado... - 26 janvier 2014

    […] Un article d’Hannah Osborne paru dans l’International Business Times du 23 janvier 2014 .Traduction de Martin Dufresne. « La commission des droits de la femme et de l’égalité des genres du Parlement européen vient d’endosser aux voix un rapport qui recommande l’adoption du « modèle nordique » de lois sur la prostitution.Présenté par Mary Honeyball, députée travailliste de Londres, le rapport recommande à l’Union européenne d’adopter le modèle législatif suédois sur la prostitution, qui pénalise les exploiteurs des prostituées plutôt que celles-ci…"  […]

  2. Une commission du Parlement européen ado... - 2 mars 2014

    […] Un article d’Hannah Osborne paru dans l’International Business Times du 23 janvier 2014 .Traduction de Martin Dufresne transmise en intégralité ci-dessous :« La commission des droits de la femme et…  […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :