Des trans refusent aux féministes radicales le droit de se réunir entre femmes

28 Juil

Image

RadFem Rise Up !, une conférence féministe radicale s’est tenue à Toronto (Canada) du 5 au 7 juillet dernier. RadFem Rise Up ! About

Le thème de la conférence était l’activisme : partages et discussions autour des stratégies à développer pour renverser le patriarcat, ces stratégies visant d’une part à mettre fin aux violences faites aux femmes, d’autre part à accroître la présence féministe radicale dans les médias et à développer un sens de la sororité local et global.

Enfin, la conférence était annoncée comme non-mixte. Certains activistes transgenres se sentant exclus par cette non-mixité ont alors procédé à une campagne de dénigrement et à des attaques virulentes à l’encontre des organisatrices et des hôtes de la conférence.

Suite à cela, les organisatrices ont souhaité s’exprimer sur le choix d’un format non-mixte pour leur conférence : RadFemRiseUp! Why womyn-only. Martin Dufresne a fait une traduction française de cette mise au point des organisatrices que je retransmets ci-dessous (RadFem RiseUp ! Le pourquoi de notre politique womyn-only) :

« Les organisatrices de RadFem RiseUp! s’expliquent sur leur politique d’admission dans le texte ci-dessous, traduit à partir de leur site Web.

Le pourquoi de notre politique de non-mixité (womyn-only)

Les organisatrices de la conférence «RadFem Rise Up!» tiennent à préciser certains éléments de base sur notre politique de non-mixité (womyn-only) et sur la place des transgenres dans le mouvement féministe.

À titre de féministes radicales, nous revendiquons des droits humains et la dignité pour l’ensemble des personnes, indépendamment de leur sexe biologique, leur race, leur classe socio-économique, leur religion, leur identité sexuelle ou d’autres critères. Nous sommes conscientes que les transgenres sont souvent confrontéEs à des niveaux disproportionnés de violence et de discrimination dans divers domaines de leur vie, et qu’ils et elles sont marginaliséEs par la société dans son ensemble. Nous appuyons les initiatives et les réformes juridiques visant à assurer droits et la dignité aux personnes transgenres, car nous n’appuyons aucune violence ou harcèlement envers qui que ce soit.

Certains des intérêts politiques de la communauté transgenre coïncident avec ceux des femmes nées femmes (womyn-born womyn). Cependant, les femmes nées femmes sont aussi confrontées à des défis et ont certains intérêts politiques qui ne coïncident pas avec ceux des transgenres, soit, entre autres, les droits reproductifs et l’endoctrinement de genre (les femmes nées femmes étant socialisées dans la féminité dès la naissance). La présente conférence sera donc réservées aux femmes nées femmes, pour leur permettre de discuter et de se mobiliser autour des questions qui les touchent de façon disproportionnée ou particulière, sur la base de leur sexe biologique.

En tant que féministes, nous tenons à réaffirmer que nous soutenons pleinement la dignité humaine et les droits des personnes transgenres. Mettre l’accent sur les femmes nées femmes lors de cette conférence-ci et soutenir les droits des transgenres ne sont pas des démarches mutuellement exclusives, et nous encourageons ceux et celles qui luttent pour les droits des transgenres à poursuivre leur excellent travail.

Paix et amour à tous,

La collective RadFem Rise Up! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :