L’avenir du féminisme passe par la solidarité avec les féministes radicales

16 Juil

Un statut Facebook de Kathleen Barry (14 juillet 2013) traduit par Martin Dufresne.

Image

Le féminisme radical revit grâce à la forte détermination de féministes qui ravivent notre exigence de libération des femmes. Les féministes radicales ont tenu tête à la violence machiste de misogynes trans et de groupes haineux de militants masculinistes qui n’ont eu cesse de multiplier des menaces de mort, des menaces de viol et des menaces envers les familles des féministes radicales et envers tous les membres du personnel de n’importe quel endroit qui acceptait d’accueillir les conférences féministes. Tout cela était prévisible – c’est le pouvoir patriarcal qui se dresse contre nous chaque fois que nous agissons contre lui.

Ce qui est profondément troublant mais, je suis désolée de l’avouer, pas surprenant, c’est le dénigrement sauvage (trashing) des féministes radicales qui envahit aujourd’hui les médias sociaux de la part de féministes. Je vois l’histoire se répéter. Je me demande pourquoi  les féministes qui ne sont pas d’accord avec les féministes radicales, ou qui se sentent mal à l’aise avec elles, insistent pour essayer de détruire le mouvement féministe. Pourquoi ne pas participer à la multitude d’actions féministes et de groupes proches de chez vous et partout dans le monde. Nous visons toutes le même objectif, le renversement du patriarcat.

L’objectif du dénigrement n’est rien de moins que détruire le féminisme, saper la libération des femmes, tuer la sororité. Le dénigrement, comme l’a souligné Joreen il y a longtemps, (TRASHING: The Dark Side of Sisterhood), c’est une diffamation ciblant les féministes radicales les plus fortes et les plus éloquentes. On voit cette attitude justifiée par des femmes qui disent « se sentir mal à l’aise » face à ce qu’elles appellent le vocabulaire strident du féminisme radical. Très bien. Alors, travaillez avec des groupes dont le vocabulaire correspond au vôtre. Mais il faut savoir que la conscience féministe est en soi malaisée du fait de déranger nos habitudes en matière d’analyse politique et de vie.

Je suis solidaire de Cathy Brennan et de son analyse brillante et parfois douloureusement radicale de la guerre misogyne que mènent des trans et des militants masculinistes contre le féminisme. Elle ne ménage aucun effort et nous montre la profondeur que doit avoir notre radicalisme si nous voulons extirper le pouvoir patriarcal qui surgit parmi nous. Je suis également solidaire de Kat Pinder et des femmes qui ont travaillé avec elle à l’organisation de RadFem 2013 à Londres et de Sam Berg qui a organisé Rad Fem Rise Up à Toronto, malgré la violence extrême des trans et des masculinistes. Je suis en admiration devant ces femmes qui, au-delà de leurs divergences d’approches et de stratégies pour la conférence RadFem de Londres, ont réussi à collaborer afin de ne pas court-circuiter le mouvement de planification de la conférence de 2014. Ces femmes ont été sur les lignes de front de ce combat féministe radical en vue de relancer le Mouvement de libération des femmes et je leur en suis profondément reconnaissante, à elles et à toutes les autres qui les ont accompagnées dans cet effort.

Je vous exhorte toutes, vous qu’on invite ou qui êtes enclines à soutenir le dénigrement de féministes radicales, notamment en appuyant financièrement une femme nommée Phylicia dans sa tentative de lever des fonds pour de nouveaux assauts contre Cathy Brennan, à y réfléchir à deux fois avant de vous joindre à cette attaque. Il ne s’agit pas seulement d’attaques contre des femmes individuelles, mais bien d’attaques contre le féminisme radical. Pensez d’abord au féminisme et à nos enjeux – que ce soit le droit des femmes à contrôler notre propre corps ou notre exigence de vivre libres de la violence sexiste, de la prostitution, de la pornographie, etc. Et pensez à détourner notre mouvement d’un dénigrement dévastateur, en vous souvenant, comme Joreen le souligne, de ces merveilleuses et brillantes féministes dont il nous a privées. Ne le laissez pas nous abattre!

Kathleen Barry

Traduction du statut de Kathleen Barry par Martin Dufresne

TEXTE ORIGINAL: Profil Facebook de Kathleen Barry

2 Réponses to “L’avenir du féminisme passe par la solidarité avec les féministes radicales”

  1. GABZdumontFEYZEAU 7 août 2013 à 09:02 #

    Reblogged this on behave. and commented:
    Ajoutez votre grain de sel personnel… (facultatif)

  2. GABZdumontFEYZEAU 7 août 2013 à 13:58 #

    Reblogged this on behave. and commented:
    Ajoutez votre grain de sel personnel… (facultatif)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :